À la Une

Biodiversité, intégrer la démarche dans son organisation

Après les enjeux climatiques, déjà largement discutés dans les milieux économiques, la perte de biodiversité, tout aussi préoccupante depuis de nombreuses années, est un sujet de société qui monte en puissance. Cet ouvrage vise à expliquer « le pourquoi » et « le comment » mettre en place une démarche visant à respecter et protéger la biodiversité. En s’appuyant sur le référentiel NF X32-001 Biodiversité – Démarche biodiversité des organisations – Exigences et lignes directrices nus en proposons des clés de lecture et des outils pour comprendre et s’engager dans cette voie. Pourquoi et comment mettre en place une démarche visant à préserver la biodiversité ? Quels enjeux pour une entreprise ou une organisation ? Comment intégrer cette démarche dans un système de management ? Telles sont les questions auxquelles cet ouvrage souhaite apporter des pistes de réflexion. Construit avec des méthodes éprouvées et une grande modularité, vous y trouvez des principes d’action tout à fait opérationnels !

Parution le 11 août, déjà disponible chez vos libraires

Les pratiques internationales de management de l’énergie

etude-afnor-performance-energetique-iso-50001L’AFNOR a actualisé en 2017 son étude internationale sur les pratiques de management de l’énergie parue fin 2015. 94% des 185 organismes certifiés ISO 50001 déclarent recommander le référentiel, vu comme un outil d’accompagnement de la démarche.

Outre l’obtention d’une certification, les éléments déclencheurs les plus cité de la démarche sont :

  • la nécessité de faire des économies financières à travers une gestion de l’énergie,
  • la stratégie de l’entreprise,
  • les subventions et aides financières proposées,
  • la hausse des prix de l’énergie et/ou du carbone (passée et/ou future),
  • structurer et rationaliser l’existant.

Les bénéfices financiers reconnus de l’outil sont de mieux identifier les zones de consommation d’énergie. Les bénéfices non financiers sont principalement liés à la mise en place de vecteurs de progrès sur la durée, de hiérarchisation d’actions stratégiques, et de montée en compétences du personnel.

Un tiers des organisations consultées ont vu leurs résultats, en terme de retour sur investissement, dépasser leurs espérances, et plus de 50% déclarent une économie sur leur facture énergétique comprise entre 5 et 30%.

Lien vers l’étude

Publication des normes NF EN 16247 parties 2, 3 et 4 sur l’audit énergétique dans le bâtiment, l’industrie et le transport

Les normes NF EN 16247 parties 2, 3 et 4 sont publiées. Elles complètent la norme NF EN 16247-1, en précisant les exigences spécifiques pour les bâtiments, les procédés industriels et le transport, dans l’ objectif de faciliter l’application de la Directive efficacité énergétique.

Les audits énergétiques réalisés selon ces normes répondent aux critères minimaux pour les audits énergétiques conformément aux dispositions de l’annexe VI de cette directive.

– norme NF EN 16247-1 « Audits énergétiques – Partie 1 : exigences générales »
– norme  NF EN 16247-2 « Audits énergétiques – Partie 2 : bâtiments »
– norme NF EN 16247-3 « Audits énergétiques – Partie 3 : procédés » (Industrie)
– norme NF EN 16247-4 « Audits énergétiques – Partie 4 : transport »

Alticime est qualifié par l’OPQIBI pour la réalisation des audits énergétiques répondant aux exigences de ces référentiels.